Menu Fermer

Les deux-roues tournent !

« Que tous ceux qui pratiquent le deux-roues à moteur lèvent le doigt. » Chacun a eu à cœur de parler de son expérience lors du débat qui a suivi le film. PHOTO D. G.

L’arrivée du cyclomoteur dans une famille, voilà qui met à rude épreuve les liens parents / adolescents. Pour aborder ce sujet parfois source de conflit et surtout d’angoisse pour les parents, l’APS Pays des Gaves et l’association MécaMx64 (1), ont produit un film de trente minutes, « Le deux-roues à moteur, une affaire de famille », tourné en février 2012, où une dizaine de personnes, jeunes et parents apportent en témoignage leur point de vue, leurs questions mais aussi des propositions de réflexions et d’actions. Le 19 mars dernier, le collège Pierre-Bourdieu a ouvert ses portes pour la première de ce film en présence de certains des protagonistes, les animateurs de MécaMx64, le réalisateur Alain Bénesty de l’association Médianes et le proviseur Vincent Baron.

Problématiques diverses

Cinq questions qui sont au cœur des préoccupations des familles et des éducateurs sont évoquées dans le film : la pratique du deux-roues à moteur, les négociations familiales pour l’acquisition de l’engin et les autorisations de sorties, les conduites à risques, la formation et les propositions pour une conduite plus sûre. Des problématiques ponctuées de témoignages de parents ou d’adolescents :
« À 14 ans, tu veux rouler tout le temps, après c’est plus de l’utilitaire pour aller au lycée ou travailler » ; « Je ne trouvais pas ma fille assez mûre à 14 ans, on en a parlé car ça m’angoissait, avoue également ce parent. Ce n’est pas anodin de mettre un enfant sur un deux-roues » ; « Quand on est en groupe, on fait les intéressants, vitesse, weeling, dérapages, on se vide la tête, c’est une grande sensation de liberté. »

« Nous avons retenu l’idée, chez MécaMx64 de mettre en place une formation de sept heures pour le BSR, une heure de théorie et six heures de pratique. Et puis, ajoute Marc Petit-Breuilh, éducateur et motard, il faudrait que tout le monde monte sur une moto pour se rendre compte de ce qu’est la conduite d’un deux-roues et ne pas l’oublier ensuite derrière un volant. »

Tous ces témoignages invitent au débat et c’est là le but de la réalisation de ce film qui pourra être diffusé dans les collèges ou les associations. Il suffit de contacter Marc Petit-Breuilh ou David Cheyrou de l’APS Pays des Gaves (05 59 60 03 85). Une bande-annonce est également visible sur le site http://mecamx64.jimdo.com.

 

Sud Ouest – Article publié le 29/03/2019 par Dominique Guirauton.

(1) Produit avec le soutien financier du Plan départemental d’action à la sécurité routière.