Menu Fermer

Un rôle essentiel de prévention

Franck Gall, le président de l’APS du Pays des Gaves, a présenté les nombreuses actions effectuées auprès des jeunes. PHOTO D. G.

L’Association de prévention spécialisée du Pays des Gaves (APS) a, depuis des années, une action éducative spécifique, celle de prévenir les risques de ruptures sociale chez les jeunes. Pour cela, les cinq travailleurs sociaux et éducateurs, plus une psychologue recrutée cette année, passent d’une action sociale réparatrice à une action sociale plus préventive et émancipatrice.

« L’expérience montre que les jeunes sont prêts à s’investir et ils le font quand ils ont le sentiment d’être écoutés, valorisés et reconnus », expliquait Franck Gall, le président de l’APS, lors de la récente assemblée générale.

176 jeunes rencontrés

L’engagement de l’association sur le terrain relève pour une part de conventions tripartites signées avec le Conseil général et les communes de Mourenx et d’Orthez. La reconduction de ces conventions interviendra dans les prochaines semaines.

En 2013, l’APS a rencontré 176 jeunes, dont près de 80 ont été accompagnés de diverses façons : autour de la musique, de la journée des familles, de la Journée de la femme, de projets de voyages pour lesquels ils s’investissent de nombreuses manières (vente sur le marché, vide-greniers, ateliers jeunes etc.) afin de les financer.

L’association MecaMx64, qui réunit des filles et des garçons autour de la passion de la mécanique des deux roues, est un exemple du travail de l’APS en ce qui concerne la prévention routière entre autres. La vidéo « Le deux-roues à moteur, une affaire de famille », créée en partenariat avec dix autres structures, sert de support à des débats dans les collèges, les MJC ou tout autre lieu de rencontres avec des jeunes.

Une vidéo choc

L’accès à la contraception, la formation et l’emploi, la santé, les sports de glisse… Autant de domaine que l’APS aborde en montant des opérations qui sont ensuite analysés dans le cadre du projet de service.

Lors de l’assemblée générale, un groupe de jeunes filles du lycée Molière d’Orthez a présenté une vidéo choc tournée dans le cadre de leurs études avec toute leur classe. On y voit évoluer un groupe d’adolescents à l’occasion d’une fête où se mêlent alcool, drogues, rapports non protégés, violence et viol d’une jeune fille… Un concentré des risques que peuvent rencontrer les jeunes. Ce film sert de support pour entamer le débat sur ces sujets sensibles dans les collèges ou lieux de rencontre.

Sud Ouest – Article publié le 10/05/2014 par Dominique Guirauton.